Les 10 meilleurs secrets pour le service

Depuis 1985, John travaille pour l’organisme national régissant le sport, USA Volleyball (USAV), au sein duquel il occupe maintenant les fonctions de Directeur des services régionaux. Il est agent de liaison pour les Programmes pour personnes handicapées, pour les équipes américaines Deaflympic, pour le Starlings USA, pour l’association récréative et des parcs nationaux, pour le YMCA et pour plus de 30 autres organisations affiliées avec USAV. Il a été chef d’équipe à Sydney en 2000 pour l’équipe olympique américaine de volleyball de plage qui a remporté une médaille d’or ainsi que pour l’équipe féminine américaine paralympique de volleyball assis qui a rapporté à la maison une médaille de bronze d’Athènes en 2004. En 1995, dans une édition spéciale soulignant le centenaire du Volleyball Magazine, il fut nommé l’une des 50 personnalités les plus importantes dans le sport pour les 100 dernières années.

 

Par John Kessel

Je viens de passer les quatre dernières nuits à Hartford au Connecticut. La quantité de neige tombée dépasse tout ce qui avait été historiquement enregistré. Des températures les plus froides des six dernières années. C’est ainsi que le si judicieusement nommé tournoi Winterfest a pris son envol sur plus de 20 terrains dans le Centre des Conventions. Tom Tait, Joel Dearing, Steve Colpus et moi-même avons donné des formations de CAP 1 et 2 à plus de 50 entraineurs qui désiraient devenir de meilleurs professeurs, plus de 15 d’entre eux venant de John Raza’s Maine Juniors.  Superbe tournoi à voir, des garçons qui jouent sur plusieurs terrains chaque jour, et des milliers de filles et leurs parents qui compétitionnent et regardent tout un chacun sur plusieurs terrains, le tout sous un même toit.

Lors de ma dernière matinée, un entraineur de CAP me disait que ses filles servaient avec un pourcentage d’efficacité de 33 pour cent et me demandait ce qu’il pouvait faire pour les aider. Les idées que j’ai partagées avec celui-ci semblent des plus appropriées pour tous les lecteurs de ce blogue. Alors, voilà ce dont nous avons parlé…

1.            La plus importante technique lors d’un service est de se donner le même genre de ballon à frapper. La grande majorité des erreurs commises à tous les niveaux sont causées par les serveurs qui ne lancent pas toujours leur ballon de la même façon – ce qui demande de changer l’élan, le contact et la trajectoire du ballon. Eh oui, juste le mot « lancer » fait en sorte que les joueurs envoient le ballon trop haut – alors, je dis souvent « placer le ballon » afin de faire en sorte que le ballon ait la courbe désirée – c’est-à-dire de mettre le ballon à la bonne hauteur afin que lorsque le ballon commence à redescendre, il puisse être frappé. Donc, le ballon doit monter et descendre avec très peu de hauteur de façon à ce qu’il tombe dans votre main si vous ne le frappez pas.

2.            Placez la main de frappe derrière votre tête avant de commencer à servir. Un principe fondamental afin de devenir un grand joueur est de simplifier le mouvement que vous faites pour chaque technique. Pour servir, cela signifie de simplement lancer-frapper, avec un lancer bas et constant, et un mouvement rapide du bras pour frapper la balle. Il n’y aucun pas – est-ce qu’au basketball vous enseigneriez à faire un lancer au panier en faisant un pas? J’en doute, et pourtant plusieurs entraineurs de volleyball sont surpris lorsque je leur indique que dans tous les gymnases autour du monde, il y a une marque ou un grand point dans le centre de la ligne de lancer franc, placé afin de permettre aux joueurs de basketball de lancer de ce même endroit qui est aligné avec le centre du panier. 

3.            Montrez cette technique avec votre meilleur et plus redoutable serveur. Vos joueurs apprendront plus rapidement en voyant un pair ou un joueur de leur âge réussir le service (ou tout autre technique) que vous voulez qu’ils apprennent. Pour mon équipe, nous regardons Erin, championne de volleyball de l’état, qui a un service que personne n’aime recevoir. Elle est simplement en mouvement et frappe un ballon qui flotte à chaque fois. Ce flotteur, en passant n’est pas le résultat du « coup » ni du fait d’arrêter votre mouvement de bras. Chaque personne apprend et détermine à quel endroit sur la sphère du ballon (soit le centre) il ou elle doit frapper afin d’obtenir la trajectoire désirée. Si vous le voyez tournoyer de gauche à droite, vous devez le frapper quelques millimètres plus à droite, tout en gardant votre alignement avec la trajectoire de votre ballon. Cette pratique délibérée de la lecture de la rotation du ballon doit être faite pour chaque service, comme le joueur bouge aussi pour entrer sur le terrain pour jouer, ou qu’il simule la position de base. Trop souvent les entraineurs demandent seulement aux joueurs de servir et de regarder, et non de servir et de courir à la position de base. Par conséquent, ils ne montrent pas la technique en entier.

4.            Frappez le ballon avec un point de contact CONSTANT et RIGIDE. Lorsqu’avant le service, vos joueurs frappent le ballon avec leurs mains, ils courbent leurs mains tout autour du ballon. Faites en sorte que, durant ces habitudes préparatoires, vos joueurs frappent le ballon de façon rigide tout en gardant la paume de la main ouverte comme vous voudriez qu’ils fassent leur service. Ce contact rigide de la paume de la main doit être maitrisé et fait à chaque fois que vous frapper une balle de service. L’angle du poignet peut varier quelque peu pour faire un service court ou pour servir à gauche ou à droite, mais cela doit toujours être un contact rigide du poignet, de la main ou la paume.

5.            Servez le ballon d’un coin à l’autre. Position 1 à position 1 ou position 5 à position 5. Nous voulons faire en sorte que le ballon aille le plus vite possible tout en gardant celui-ci en jeu. Alors la meilleure façon de commencer et de s’améliorer est de vous donner la plus grande surface de terrain pour servir. Cela se fait en servant d’un coin du terrain au coin opposé. Étant donné que les passeurs n’aiment pas les ballons venant des zones 1 et 2, nous nous concentrons donc sur ce service. Quand les jeunes sont nerveux avant leur première partie ou en tout autre temps, leur demander de viser de coin à coin leur donne plus d’espace pour effectuer et réussir leurs services sous l’effet d’adrénaline et ce, jusqu’à ce que les choses se calment.

6.            Relaxez en prenant une grande respiration – en comptant simplement 1 – 2 – 3. De cette façon, les personnes qui devraient être nerveuses sont les passeurs et non les serveurs. La première partie du compte, faite lorsque votre bras est derrière et prêt à faire un mouvement rapide vers l’avant, est une respiration profonde. Regardez les joueurs de basketball faire la même chose au moment d’effectuer un lancer franc. Puis au compte de 2, c’est le lancer du ballon, suivi du compte de 3 avec un élan avant rapide du bras. Donc si à 1 vous expirez, à 2 vous placez et à 3 vous frappez, vous pouvez également imaginer qu’à 1 Vous relaxez, à 2 Vous êtes, à 3 Faites. Car c’est l’attitude que devrait avoir un bon serveur à chaque ballon envoyé de l’autre coté du filet; frustrer les passeurs avec chaque service difficile.

7.            Servez le ballon fort et plat. Trop souvent les joueurs font des services en lob ou servent très en hauteur afin de s’assurer de garder le ballon en jeu. J’ai dépensé un peu d’argent afin d’acheter de la corde et j’ai attaché deux bouts de cordes d’une antenne à l’autre (montez sur un podium d’arbitre pour attacher les cordes). Une corde est attachée à 6 pouces au-dessus du filet et l’autre juste en dessous du bout des antennes. Vous serez moins frustré si vous avez du « Duct Tape » pour fixer la corde à l’antenne. Lorsqu’ils feront leurs services, les joueurs voudront passer ceux-ci dans cet espace à moins qu’ils veuillent faire un service court, à l’intérieur de la ligne de 3 mètres. 

8.            Restez à l’arrière et exploser. Quand vous avez des joueurs qui servent trop fort ou trop loin, vous êtes sur le point d’avoir un bon serveur. Tirez avantage de tout l’espace derrière la ligne de service et placez-les tout au bord de la surface du terrain – 2 à 3 mètres derrière la ligne dans bien des gymnases et même jusqu’à neuf mètres dans les rencontres internationales ou dans les amphithéâtres contenant un seul terrain. Ensuite, visez plus vers le centre du terrain et frapper le ballon encore plus fort, avec un flotteur, et regardez ce ballon danser. S’il n’y a pas d’espace pour reculer, vous devrez montrer à ces joueurs comment « frapper le ballon un peu moins rapidement » tout en le frappant par-dessus le filet. J’ai vu des serveurs internationaux réussir 10 as ou plus de suite et ce, en servant de 8 à 9 mètres derrière le fond de terrain et en poussant des balles flottantes qui sont très difficiles à lire et à s’adapter avec tous ces mouvements du ballon. Une des raisons principales que plusieurs joueurs font des services flottants sautés est qu’ils peuvent envoyer le ballon dans le terrain avec plus de vitesse tout en donnant encore plus d’effets au ballon.

9.            Servez toujours au paradis en premier et jamais en enfer. Il y a 7’ 4” ¼ d’enfer lorsque le ballon est frappé dans le filet (ou même en dessous de celui-ci) et il y a généralement 2 à 3 fois cet espace de « paradis » – au haut du filet jusqu’au plafond. Alors, les joueurs doivent s’assurer que tous les ballons vont au paradis et jamais en enfer. Lorsque vous frappez le ballon dans le filet (en servant ou en attaquant), vos coéquipiers n’apprennent rien, mais si vous frappez le ballon en dehors, même si c’est une erreur, vos coéquipiers apprendront quelque chose d’évident – le ballon est à l’extérieur. Rappelez-vous, les gens qui font la réception peuvent déterminer 80 pour cent ou plus des passes AVANT que le ballon ait traversé le filet. Les services qui finiront à l’extérieur ne sont pas déterminés lorsqu’ils passent à côté des joueurs, mais plutôt lorsqu’ils passent au-dessus du filet. C’est donc correct de servir à l’extérieur lors des pratiques, car cela enseigne à vos coéquipiers à quoi ressemblent des services extérieurs. Un truc que j’utilise est de me tenir sur la ligne de fond de terrain avec un joueur et de leur montrer à quel endroit dans le « paradis » le ballon doit être frappé tout en leur montrant comment toujours frapper le ballon lorsque celui-ci est au-dessus du filet. Tenez le ballon pour qu’ils le voient au-dessus du filet, ensuite au bas du filet et de nouveau, au dessus du filet. Une forme de sandwich d’erreurs pour voir « frappez-le ici/pas ici/frappez-le ici » … vous voyez?

10.          Achetez un radar. Le seul outil pour lequel je dépensé un peu d’argent (mais pas trop!) et que j’utilise à presque toutes les pratiques est le radar. Même s’il existe des applications similaires sur les téléphones intelligents, le radar est si précis et si facile à utiliser; il en vaut l’achat. La raison principale est que vous pouvez donner de façon spécifique et objective des informations à chaque serveur en leur faisant faire des services les plus rapides possible tout en gardant le ballon en territoire de jeu. Pour chaque joueur, prenez note des services les plus rapides à l’intérieur du terrain en les défiant de servir plus fort, tout en gardant le ballon en jeu. Vous utiliserez ce radar pour les attaques et aussi pour déterminer qui a remonté sur les attaques les plus rapides. Ces radars comme le « Bushnell II » coûtent tout près de 100 dollars, ils sont à piles et c’est un élément important à avoir dans votre boite à outils d’entraineur. 

Cette entrée est affichée dans Autres. Mettez en signet ce lien permanent.

Laissez une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. * indique un champ obligatoire *

*

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et leurs attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>