Systèmes d’attaque propice au développement des joueurs

Jason Trepannier, Directeur technique, Ontario Volleyball Association. Natif d’Ottawa, Jason a commencé jeune à jouer au volley-ball. Il est diplômé en Économie de l’université Dalhousie à Halifax en Nouvelle-Écosse (1999). Membre de l’équipe canadienne de 1999 à 2000, il a remporté une médaille de bronze aux Jeux panaméricains à Winnipeg en 1999 et joué pour divers clubs professionnels en Europe de 1999 à 2006.

par Jason Trepannier  

Dans le cadre d’une conférence sur le volley-ball à laquelle j’assistais récemment, on a présenté un exposé sur un système d’attaque très peu connu : le 6-3. Je me suis rendu compte que ce système n’était pas présenté comme système d’attaque pour gagner le prochain tournoi, mais plutôt pour donner à de jeunes joueurs ce qu’ils n’ont pas encore acquis, de vastes compétences. Vous voyez, le 6-3 n’est pas un système très spécialisé; chaque joueur occupe diverses positions sur le terrain et apprend à utiliser toute une gamme de techniques. Ça me semble tout à fait indiqué pour les entraîneurs de nos équipes nationales qui sont constamment à la recherche de joueurs qui possèdent deux ou trois compétences extraordinaires et toute une série de compétences supérieures.

Je me suis demandé s’il existe une série de systèmes d’attaque progressifs que pourraient adopter les écoles ou les clubs tout au long du développement des joueurs. Il s’agirait d’une progression qui maximiserait non seulement le nombre de joueurs qui passent du club au niveau collégial ou universitaire, mais aussi le nombre de joutes que les équipes seniors ou 18 ans et moins pourraient gagner. Il n’existe probablement aucune formule idéale, mais du point de vue du développement de l’athlète, certains systèmes sont sûrement préférables à d’autres à chaque niveau. Pour mieux expliquer ce principe, j’ai choisi de décrire divers systèmes d’attaque,  de présenter leurs avantages et leurs désavantages, de faire une recommandation concernant le niveau scolaire ou groupe d’âge auquel il serait le mieux adapté, du point de vue de l’athlète.

Système d’attaque : 6-6 (6 attaquants et 6 passeurs)

En pratique : Le joueur qui occupe une position particulière, habituellement 2, 3 ou 1, est le passeur. Les autres jouent selon l’endroit où ils se situent sur le terrain. Si le joueur est au 4, il est attaquant gauche; s’il se trouve au 6, il est centre arrière.

Avantages : Chaque joueur est exposé aux compétences, aux mouvements et aux défis de toutes les positions. Les joueurs peuvent donc perfectionner  un large éventail de compétences et de qualités. L’entraîneur qui hérite d’une telle équipe a entre les mains des joueurs polyvalents qui ont acquis une base solide.

Désavantages : À court terme, le calibre de jeu de l’équipe en souffre.

Niveau scolaire/âge recommandé : Intermédiaire/14 ans et moins

Système d’attaque : 6-3 (6 attaquants et 3 passeurs)

En pratique : 3 passeurs sont sur le terrain, mais pas en rang. Lorsqu’un passeur atteint la position 2 et 3 ou 1 et 6 (selon la préférence de l’entraîneur), il devient le passeur désigné. Les autres joueurs jouent selon l’endroit où ils se situent sur le terrain.

Avantages : Dans ce cas aussi, les joueurs sont exposés à diverses positions et leurs compétences sont bien équilibrées. Lorsque les trois meilleurs joueurs passent, la qualité du deuxième contact est supérieure à celle du système 6-6. Au cours des années à venir, le club compterait ainsi un grand nombre de joueurs qui possèdent de l’expérience comme passeurs.

Désavantages : Comme on l’a vu avec le système 6-6, l’équipe ne réalisera peut-être pas son plein potentiel lors du prochain tournoi, mais les joueurs en bénéficieront à la longue.

Niveau scolaire/âge recommandé : premier cycle secondaire /15 ans et moin

Système d’attaque : 4-2 (4 attaquants et 2 passeurs)

En pratique : 2 passeurs sont placés l’un devant l’autre. Celui qui est à l’avant devient le passeur. Les autres joueurs jouent selon la position où ils se trouvent sur le terrain.

Avantages : Les passeurs n’ont jamais besoin de pénétrer, ce qui est plus facile pour eux. S’ils se trouvent coincés, ils ont toujours l’option de passer à l’autre. Les attaquants recevront toujours de belles passes si les deux meilleurs passeurs touchent toutes les balles.  

Désavantages : L’équipe ne peut compter que sur deux attaquants à la fois à l’avant du terrain.  

Niveau scolaire/âge recommandé : premier cycle secondaire /15 ans et moins

Système d’attaque : 6-2 (6 attaquants et 2 passeurs)

En pratique : 2 passeurs sont placés l’un devant l’autre. Le passeur qui se trouve à l’arrière devient le passeur de l’échange. Les autres joueurs peuvent se placer dans des positions spécialisées si l’entraîneur le souhaite. Autrement dit, les centres deviennent 3 quand ils sont à l’avant ou les attaquants gauche deviennent 4, etc. 

Avantages : Il y a toujours trois attaquants à l’avant et les passes seront toujours belles étant donné que les deux meilleurs passeurs reçoivent tous les deux contacts. Le club réussit ainsi à développer plusieurs passeurs tout en perfectionnant leurs qualités d’attaquant.

Désavantages : Pas le meilleur système pour développer de jeunes athlètes puisqu’il n’exige pas un degré optimal de spécialisation.

Niveau scolaire/âge recommandé :deuxième cycle secondaire /16 ans et plus 

Système d’attaque : 5-1 (5 attaquants et 1 passeur)

En pratique : le passeur passe tout le temps. Les autres jouent leur position désignée.

Avantages: L’entraîneur peut attribuer à chaque joueur les positions qui mettent leurs compétences en valeur. Le meilleur passeur peut toucher à chaque deuxième balle alors que les meilleurs attaquants externes peuvent attaquer de l’extérieur aussi souvent que l’entraîneur le veut.

Désavantages : Ce système exige qu’il y ait un bon attaquant arrière étant donné que le passeur sera à l’avant pour trois rotations durant lesquelles il n’y aura que deux attaquants avant. Les jeunes joueurs n’atteindront pas leur potentiel à long terme car le système spécialisé ne leur inculquera pas un ensemble équilibré de compétences. Le club qui emploie ce système alors que les joueurs sont encore trop jeunes ne produira pas suffisamment de bons passeurs pour demeurer compétitif d’une année à l’autre.

Niveau scolaire/âge recommandé : deuxième cycle secondaire /17 ans et plus. 

Cette entrée est affichée dans Autres. Mettez en signet ce lien permanent.

Laissez une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. * indique un champ obligatoire *

*

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et leurs attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>